Sunday, February 3, 2008

KOF Index of Globalization


(English version)


Quand j'étais à Bâle, il y a trois semaines, j'avais une revue suisse sur la table de ma chambre d'hôtel, baptisée Business Guide ( Le Plus Grand Magazine Economique en Suisse comme ils l'appellent eux-mêmes)
J'ai trouvé un article intéressant sur la mondialisation, écrit par le Dr Axel Dreher, un jeune chercheur senior au KOF Swiss Economic Institute.
Mondialiser ou pas est le titre de l'article et il nous parle de l'Index KOF de la mondialisation.
Cet indice « mesure les dimensions économique, sociale et politique de la mondialisation » et affiche un classement des pays où l'on peut voir par exemple que la Suisse se classe 4e parmi les pays les plus mondialisés, la Belgique et l'Autriche étant au sommet de l’échelle.
J'ai eu la surprise de voir que la France était 1ère pour le sous-indice politique , étant suivie par les Etats-Unis, la Russie et l'Italie.
Avec moins de surprise Singapour a le score le plus élevé en ce qui concerne le sous-indice économique avec le Luxembourg et la Belgique suivant de près.
Quant au sous-indice social la Suisse arrive en tête, suivie par l'Autriche, la Belgique et Singapour.
Les chiffres et les classements peuvent toujours être remis en question sur des détails, de toute façon l'image globale semble refléter la réalité (ai-je écrit réalité dans un blog consacré à Second Life…?)
La partie la plus intéressante de l’article n'est pas le palmarès lui-même, ce sont plutôt les commentaires de l’auteur sur les chiffres et les classements.
Je ne vais pas vous donner tous les détails mais seulement son résumé en quelques lignes (je cite textuellement l'auteur):
- La mondialisation ne peut pas être considérée universellement bonne ou mauvaise
- La mondialisation accroît la croissance économique, mais aussi l'inégalité
- Elle est bénéfique pour l'environnement naturel à moyen terme, mais dommageable à long terme
- La désyndicalisation augmente comme conséquence de la mondialisation
- En moyenne l’effet de la mondialisation sur l'économie semble être positif en termes nets, mais la mondialisation produit aussi des perdants
Certains points semblent frappés par le bon sens, comme par exemple: «les pays ayant le plus faible taux de croissance (économique) sont ceux qui n'ont pas réussi à mondialiser. Des pays tels que le Rwanda et le Zimbabwe, par exemple, se sont isolés eux-mêmes de l'économie mondiale. "
Et quel est le rapport avec Second Life?
Comme tout est en très grande partie mondialisé, je pense qu’il doit y avoir un impact sur notre monde virtuel.
Des commentaires?

Dans une ère d’abondance globale, notre monde a les moyens de réduire de façon spectaculaire les énormes fossés qui persistent entre riches et pauvres, à condition que ces moyens soient mis au service de tous les peuples.
Kofi Annan, dans son rapport "Dans une liberté plus grande" à l'Assemblée générale des Nations Unies


(top)


English version
When I was in Basle three weeks ago I had a Swiss review on the table of my Hotel’s bedroom, named Business Guide (The Largest Business Magazine in Switzerland as they call themselves)
I found an interesting article about globalization, written by Dr. Axel Dreher, a young Senior Researcher at the KOF Swiss Economic Institute.
To Globalize or Not is the title of the article and it tells us about the KOF Index of Globalization.
This index “measures the economic, social and political dimensions of globalization” and shows a ranking of countries where we can see for example that Switzerland ranks 4th as the most globalized countries, Belgium and Austria being at the top level.
I had the surprise to see that France was 1st in the political sub-index, followed by the USA, Russia and Italy.
With less surprise Singapore has the highest score regarding the economic sub-index with Luxemburg and Belgium following closely.
As for the social sub-index Switzerland is first, followed by Austria, Singapore and Belgium.
Figures and rankings can always be questioned on details, anyway the global picture seems to be reflecting the reality (did I write reality in a blog dedicated to Second Life…?)
The most interesting part of the article is not the ranking itself, it’s rather the comments the author makes about the figures and the rankings.
I won’t give you all the details but only his summary in few lines (I mainly quote the author):
-Globalization cannot be considered universally good or bad
-Globalization increases economic growth, but also inequality
-It is beneficial to the natural environment in the medium term, but harmful in the long run
-Deunionization increases as a consequence of globalization
-The average effect of globalization on the economy appears to be positive in net terms, but globalization also produces losers
Some points look common sense, for example: “the countries with the lowest (economic) growth rates are those that failed to globalize. Countries such as Rwanda and Zimbabwe, e.g., have insulated themselves from the world economy.”
And what is the relation with Second Life?
As everything is mostly globalized I guess there must be some impact on our virtual world.
Any comments?

In an era of global abundance, our world has the resources to reduce dramatically the massive divides that persist between rich and poor, if only those resources can be unleashed in the service of all peoples.
Kofi Annan, In his "In Larger Freedom" report to the United Nations General Assembly


(top)

2 comments:

vint falken said...

Strange! Our (Belgian) newspapers told us we (Belgians) were most 'globablized'. There goes neutral news. :D

Sofian said...

You know that Swiss are neutral, as they say...